Arriverderci e buongiorno

Salambo a quitté Rome pour des contrées plus lointaines, au-delà de la mer Méditerranée et du vaste désert d’Afrique du Nord. Elle a attéri à Addis Ababa en Ethiopie. Plus de grands palais ni de galeries de peinture ou musées séculaires, finies les promenades et déambulations au hasard des ruelles et jardins de la ville éternelle. La vie à Addis est bien autre, moins riche, plus démunie, même si deux millénaires d’histoire y sont aussi présents.

Pour combler le vide laissé par Rome, et essayer de remplacer les richesses esthétiques de cette ville, je me tourne vers l’intérieur, vers moi-même car je ressens ce que Dante exprimait si bien dans le Chant premier de sa Divine Comédie, à mi-chemin sur le parcours de ma vie, je dois retrouver ma voie (et ma voix!):

 Nel mezzo del cammin di nostra vita 

Mi ritrovai per una selva oscura

Chè la diritta via era smarrita.

Ah quanto a dir qual’era, è cosa dura

Esta selva selvaggia e aspra e forte

Che nel pensier rinnova la paura! 

à suivre…

Cet article a été publié dans Vivre à Rome. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Arriverderci e buongiorno

  1. Gerard Couvert dit :

    Les nobles visiteurs qui avaient séjourné à Rome prenait congé du Pape lors d’une audience, Grégoire XII avait l’habitude de répondre ainsi : si le visiteur était resté moins de deux ou trois semaines -les voyages étaient plus lents à l’époque- il disait « adieu », sinon il disait « au revoir ».
    La magie de Rome est ainsi, resté assez longtemps le virus agit toujours, Salambô vous reviendrez à Rome !
    Sinon il y a fort longtemps je suis passé par Addis-Abeba, pour tenter de comprendre l’attachement que mon grand-père avait pour cette ville, il y avait travaillé lors de la construction du chemin de fer qui la relie à Djibouti ; en quelques heures de séjour un charme étrange avait agit, c’était encore à l’époque du Négus et tout semblait possible pour ce pays.

  2. Dorothée dit :

    Chère Salambo … tu nous as fait si bien voyager à travers le charme des ruelles et des merveilles de Rome. Je suis avec intérêt tes expériences Adis-Abebiennes (?) … continue, tu ne me lasses pas.
    Une voyageuse qui a posé ses valises

  3. oeildecat dit :

    J’arrive trop tard… je découvre votre blog alors que vous êtes déjà partie dans d’autres contrées lointaines. Je vais quand-même vous lire avec plaisir et je vais vous suivre à Addis-Abeba. Bonne chance!

  4. Salambo dit :

    qu’est-ce que vous suggérez? Je suis toujours ouverte à des travaux collaboratifs, mais je sais aussi par expérience qu’il est souvent difficile de les faire aboutir…

    • Gérard Couvert dit :

      Le grain de ce que vous avez fait sur ce blog est appréciable ; je connais bien Rome pour y avoir habité et y passer au moins une semaine par an (et au minimum un mois en Italie).
      J’ai toujours envie de faire découvrir cette ville et ses recoins même si parfois je me dis qu’il ne faut pas trop dévoiler, pour laisser le secret et la découverte . … margaritas ante porcos. Je n’ai pas le temps de faire quelque chose par moi-même, mais participer un peu oui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s