L’Italie en fete

Jour de fete à Rome aujourd’hui; tout est fermé pour le 150ème anniversaire de l’Unité italienne. Ce jour là en 1861, le nouveau Parlement italien basé àTurin, proclamait Victor-Emmanuel II roi de la nouvelle Italie.  Rome devint capitale 10 ans plus tard, après que la ville de Florence eut joué ce role de 1865 à 1871.

Avec le nouveau royaume culminait le Risorgimento, mouvement politique et culturel qui avait dominé la péninsule depuis la chute de Napoléon en 1815, et qui avait pour idéal la création d’un nouvel Etat national italien. C’est Giuseppe Garibaldi, l’un de ses membres les plus prominents, qui fit d’un mouvement plutot intellectuel au départ, un grand soulèvement populaire, rassemblant des foules entières dans une grande marche à travers les régions italiennes. Tout commença en 1859, lorsque, accompagné d’un millier d’hommes, il quitta le port de Genes pour envahir la Sicile et amorcer une rebellion contre le Royaume Bourbon de Naples et des deux Siciles. De là, ils remontèrent vers le Nord,  renforçant progressivement leurs effectifs.

Giuseppe Mazzini et Camille Benso, Conte de Cavour, les deux autres grands noms du Risorgimento, en furent les instigateurs politiques et constitutionels. Cavour devint d’ailleurs le premier chef du gouvernement italien, alors que Mazzini contribua à la rédaction de la nouvelle constitution. Avec Garibaldi et le roi Victor Emmanuel II, ils sont considérés comme les pères fondateurs de la Nation. Un des hommes politiques de l’époque déclara que l’Italie étant faite, il restait à faire les Italiens. Cavour lui meme, reconnut que la nouvelle tache qu’il avait de réunir dans un meme pays des peuples très différents provenant du Nord et du Sud, était plus difficile que d’entrer en guerre contre un ennemi étranger tel que l’Autriche.

le tricolore pour feter les 150 ans de l’Unification italienne

Ce n’est pas surprenant que 150 ans après, à l’occasion des célébrations, le peuple italien entame des reflexions sur son italianité. Les célébrations en soi sont plutot discrètes, cependant, il semble qu’aujourd’hui, les Italiens du Nord et du Sud ont le sentiment d’appartenir à la meme Nation, meme si un groupe politique du Nord, la Ligue Nord, voudrait que le Nord industrieux se sépare du Sud agricole plus pauvre. Les différences régionales sont peut etre plus marquées que dans d’autres pays Européens, il n’en reste pas moins que le sentiment national est là, comme on peut le voir lors de matchs internationaux de football ou de rugby.

Cet article, publié dans general, Rome contemporaine, Vivre à Rome, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s