Sainte Cécile, beauté parfaite?

Sainte Cécile, la sainte patronne de la musique et du chant, est particulièrement connue à Rome, sa ville natale où elle fut martyrisée. Un des orchestres et choeurs les plus connus de la ville ont pris son nom, l’Académie nationale de Sainte Cécile. Elle apparait dans de nombreuses oeuvres d’art, mais la plus belle représentation jamais faite est celle de l’artiste du XVIIème siècle Stephane Maderne, dont la magnifique sculpture orne l’église de Sainte Cécile dans le quartier de Trastevere.

Sainte Cécile par Stephane Maderne

D’après la Légende dorée, Cécile aurait vécu vers la fin du IIème siècle ou début du IIIème. Elle appartenait à une famille noble romaine, et comme toutes les jeunes filles de son rang, elle était destinée au mariage. Or, lors de sa nuit de noces, elle expliqua à son mari Valerio qu’elle s’était promis de rester à jamais vierge par amour de Dieu, et lui demanda de se convertir lui aussi au christianisme. Il respecta son désir et se fit baptisé en meme temps que son frère Tiburce. Ils se dévouèrent tous les trois à la nouvelle religion, aidant les pauvres de la ville et s’assurant que tous les martyrs chrétiens fussent décemment ensevelis. Quand le préfet de Rome entendit parler de toutes leurs bonnes actions, il leur ordonna d’abandonner leur religion et de prier les dieux paiens, ce qu’ils refusèrent de faire. Il décida alors de les condammer à mort, et Cécile fut décapitée. Plus tard, au Vème siècle, on construit une petite église sur le site où se trouvait sa maison.

Plus de mille ans après, l’église de Sainte Cécile fut rénovée et agrandie pour la transformer en édifice plus grandiose dans l’esprit de l’époque.  Au moment de l’excavation en 1599, on retrouva le corps de sainte Cécile, soit-disant inaltéré, dans la meme contorsion où elle dut souffrir le martyre, avec une coupure apparente sur la nuque. Le jeune sculpteur Stephane Maderne, un parent éloigné de l’architecte en chef de St Pierre, Charles Maderne, était présent à ce moment-là et l’aurait vue. La sculpture qu’il réalisa alors etait tellement originale et touchante, qu’elle domina toute son oeuvre.  Il la montre justement dans la position dans laquelle son corps fut retrouvé, sa tete tournée vers le bas pour faire mieux voir la plaie sur la nuque. Elle semble etre faite de chair et non de marbre, à tel point les courbes de son corps sont en harmonie avec les plis de sa robe. Maderne demeura un artiste renommé, mais son nom reste à jamais lié à celui de Sainte Cécile.

Détail de la nuque de Ste Cécile

Sa sculpture semble toujours très moderne aujourd’hui. La société internationale de cosmétiques, Estée Lauder, s’y est d’ailleurs intéressée et en a financé la rénovation en 2002. La raison en est inconnue, cette société n’étant pas particulièrement connue pour son mécénat; il faut seulement espérer que c’est par pur générosité envers les arts, plutot que par intéret commercial. Ce serait dommage de gacher cette image de Sainte Cécile en en faisant une diffusion trop répandue. Personnellement, je préfère l’admirer occasionellement et en toute tranquilité là où elle repose.

Cet article a été publié dans Art et culture, Eglises romaines, Rome antique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s